Adélaïde Hautval – Rester humain

Médecin français d’origine alsacienne, Adelaïde Hautval (1906-1988) est arrêtée en mai 1942. En réponse à ses protestations sur le traitement des juifs, elle est déportée à Auschwitz Birkenau en janvier 1943. Peu après son arrivée, elle est assignée à l’infirmerie du camp des femmes. Elle les soigne de son mieux, refuse de conclure ses diagnostics par «est incapable de travailler» qui signifierait un arrêt de mort, sauvant nombre d’entre elles de la chambre à gaz. À Auschwitz comme à Ravensbrück où elle sera transférée en août 1944, elle oppose un refus à plusieurs médecins nazis qui lui demandent de participer aux expérimentations réalisées sur des détenues juives. Elle est nommée Juste parmi les Nations en 1965, deuxième Française, première personnalité médicale française distinguée par le mémorial de Yad Vashem. Elle est aussi la première, à son retour de déportation, à publier des comptes rendus des expériences dites «médicales» pratiquées par les nazis.

Après sa présentation au Musée Historique, l’exposition sera visible à la bibliothèque des Pins du 28 février au 8 avril.

EN PRATIQUE…

Horaires : Exposition du 19 janvier au 6 février, du mercredi au dimanche de 14h à 17h30

Lieu : Musée Historique de Haguenau, 9 rue du Maréchal Foch

Tarifs : 4€, réduit 2€, gratuit jusqu’à 14 ans

 

Quand : Du 19 janvier au 6 février Où : Musée Historique Qui : Tout public Organisateur(s) : Musées de Haguenau Combien : 4 ou 2€